18 Mars. Dupont Aignan, candidat à la Présidentielle, poussait une gueulante que je partage sur TF1. La chaîne diffuse un débat réservé aux 5 « gros » candidats de la présidentielle Française. En soi, c’est moins de la moitié des candidats qu’on laisse débattre. Critiquable ? Oui. J’étais le premier à gueuler. « C’est notre démocratie qui est en danger ! ». Mais bon. Mardi 4 Avril, le prochain débat (made in BFM & CNEWS) donnera à 11 candidats l’occasion de débattre. Et si c’était finalement une FBI : une fausse bonne idée ?

On reprochera ce qu’on veut à TF1, notamment de mettre à mal les petits candidats, il faut reconnaître que le débat (déjà long) nous a permit de voir des échanges entre candidats.

CNEWS & BFM ont misé sur la démocratie. Louable ? Oui.
Mais on va avoir droit à quoi ?

En chiffre ?
3 thèmes. 15 minutes par candidats.
En d’un coup, je trouve ça risible. Pas d’échange entre les candidats, en 15 minutes, ils n’auront pas vraiment le temps de développer des points particuliers s’ils veulent être complet. Ils seront également concis, et on va perdre l’intérêt du débat. A 11, c’est 3h30 de débat pour 15 minutes par candidat. Ridicule.

debat-entre-les-11-candidats-a-la-presidentielle-mardi-mode-d-emploi

Source de l’image : Sud-Ouest.

Ce débat – que je ne compte pas regarder – sera clairement d’un faible intérêt. Ce n’est pas la présence des candidats dits « petits » qui posera problème, c’est juste le nombre. Et on soulève donc un problème crucial de ces élections : le débat est co-organisé par divers chaînes. Ainsi, les médias essayent de rendre celui-ci le plus attrayant possible. Résultat ? Chez TF1, on vite les candidats qui n’attire pas le téléspectateur. Chez BFM & CNEWS, on évite la polémique. Vous serez juges de la meilleure façon de conclure un débat.

Toujours est-il que si la mise en place d’un débat recherchait vraiment une norme de qualité, il y a mieux à faire. Co-diffuser le débat sur les divers chaînes le désirant, par exemple si on refuse le monopole à une chaîne précise, et sélectionner au hasard 5 & 6 candidats par débat. Là, il y a de l’échange et on peut entendre chaque « petit » candidat s’exprimer sur tous les sujets. L’audimat serait assuré, la qualité serait au rendez-vous à l’instar de la démocratie. Donc, pourquoi on ne le fait pas ? J’en sais rien.

Puis, en matière de débat, cette année, on a décidé d’être con. Un débat entre gros, un débat cacophonique puis un débat si tardif qu’un candidat à expliqué qu’il n’y participerait pas. (Et il a complètement raison. ) Ce candidat est bien évidemment Jean-Luc Mélenchon. Il a raison. Je ne critiquerais pas sa non participation, parce qu’on ne vient pas exposer ses idées à une poignée de jours de l’élection. Techniquement, si les médias ont bien fait leurs jobs, les électeurs sont supposés avoir une idée d’ensemble déjà bien faites des programmes des candidats. Si vous êtes convaincu à une poignée de jours via un débat, inquiétez-vous. Inquiétez-vous car vous n’aurez pas le temps de mûrir votre choix.

Peace les Amis !

Source de l’image à la Une : Les Petits Citoyens !